Ni guerre crasse, ni guerre lasse

Frappez ! Frappez autant qu’il vous plaira.

Je me relèverai autant, autant de fois !

Lancez ! Lancez votre fiel.

J’en ferai ma liqueur, mon miel !

Frappez ! Frappez encore !

A chaque coup vous me rendez plus fort.

 

Vos lames n’effleurent que la surface

Mes larmes depuis longtemps ont endurci la carapace.

Dessous, elle bat, elle s’agite, elle palpite ma carcasse !

Regardez-la ! Oui, là bien en face !

Droit dans la plaie

Espérant encore qu’elle trépasse.

 

Donnez-moi toutes les raisons de désespérer,

J’en trouverai mille autres de rêver !

Donnez-moi toutes les raisons de mourir,

Je vous raconterai toutes celles que j’ai de vivre !

 

Votre guerre est vaine,

Je suis déjà dans une autre arène,

Sous le vent chaud, sur les bords de mer,

Je suis au monde nouveau, quand vous êtes encore hier.

 

© Tous droits réservés – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Publicités