Aparté en terrasse

La lumière s’habille

d’autres couleurs

les jaunes éclatent

alors que les verts tendres s’offrent lentement

et les bruns se font tout à coup plus chauds.

 

Les jupes volent légères

sur les jambes encore trop blanches des filles,

les seins frémissent au souffle encore frais de la brise printanière

qui se glisse sous les chemisiers cotonnés,

les déhanchements hésitent encore sur des talons aiguille,

les visages sourient aux premiers rayons dorés,

les pieds sautillent

découvrent leurs ongles rouges vernis,

les mains s’abandonnent

dans les chevelures parfum miel

qui flottent sous le vent

et les oiseaux s’accrochent sur le bleu

du ciel.

 

© Tous droits réservés – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.