Soirée à l’opéra

Et Bordeaux dressait son théâtre devant mes yeux réjouis

Avant que de contenter ma mélomanie.

Bordeaux, entends-tu mon cœur qui galope sa chevauchée ?

Entends-tu mon âme qui implore ta mélopée ?

 

Et Bordeaux était pour un soir lumineuse cité,

Ville promise, conquête, mon adorée,

Versant sur mes pas ses joyaux, émeraudes et diamants,

Bordeaux et son ciel s’ouvrant tel un océan

Pour m’offrir des heures longues suspendues d’éternité.

 

Et Bordeaux était un moment merveilleux.

De ces moments si doux et sucrés

Qui reviennent vous visiter les soirs d’été.

De ces moments qui laissent l’âme légère, le cœur heureux,

L’oreille comblée.

De ces moments où chaque sens s’éveille à toute la beauté.

 

Et Bordeaux, au creux de toi, enserrée dans tes bras, j’ai vibré

Comme les cordes tendues des violons qui jouaient.

De cour en jardin, de parterre en balcon,

Dans tes allées, dans ton palais,

Ensorcelée, je me suis abandonnée.

 

Et Bordeaux, tu habilles mon souvenir désormais.

 

http://www.opera-bordeaux.com/multimedia/retrospective-de-la-saison-2011-12-51.html

 

© Tous droits réservés – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s