L’air du temps

Les amours buissonnières

Les coucheries ordinaires,

Je vous les donne, je vous les rends

Je ne suis pas dans l’air du temps.

 

Les corps qui ne s’agitent que pour jouir

Les peaux qui ne veulent que du plaisir,

Je vous les donne, je vous les rends

Je ne suis pas dans l’air du temps.

 

Je rêve autrement,

Je rêve plus grand.

Je vis à m’en perdre le cœur

Conjuguant les heures en couleur,

Je vous laisse le fade et la peur.

 

Les amours qui s’évitent

Les cœurs qui battent mais jamais ne palpitent,

Je vous les donne, je vous les rends

Je ne suis pas dans l’air du temps.

 

Les contes modernes sans prise de tête,

Les histoires ternes sans tambour ni trompette,

Je vous les donne, je vous les rends

Je ne suis pas dans l’air du temps.

 

Je respire trop fort,

Je respire par tous les pores.

Dans mes tiroirs je ne laisserai pas dormir les trésors,

Je n’attendrai pas sans vivre l’heure de ma mort.

Je vous laisse les bijoux des faussaires,

Le toc et la pierre.

 

Les amours pour dimanches pluvieux,

Les bluettes pour Don Juan anxieux,

Je vous les donne, je vous les rends

Je ne suis pas dans l’air du temps.

 

Je danse autour du feu,

Je peux bien m’y brûler un peu

Ou tout à fait si on est deux.

Mais les idylles futiles

Prisons des cœurs fragiles,

Je vous les donne, je vous les rends

Elles ne se sont pas mon air du temps.

 

© Tous droits réservés – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s