L’autre Hélène

A l’approche de Syntagma, ils avancent

La colère en bandoulière.

Les autres sont déjà là,

La misère au fond des poches.

Le parlement, tombeau de la démocratie

Se dresse là,

Devant les regards

Que la rage enflamme.

 

Tous place de la Constitution !

Mais quelle Constitution ?

Celle d’un peuple qu’on noie,

Qu’on jette par-dessus bord,

Pour nourrir des requins

Attirés par l’odeur de la mort ?

Celle d’un pouvoir pirate

Inconscient et vendu

Qui navigue à vue ?

Place de la Constitution

Le peuple est debout,

Pendant que derrière les murs du Parlement,

On prononce la mise à mort de l’autre Hélène.

 

Ils sont là sur Syntagma,

Le désespoir suant sur le pavé.

Le ventre ouvert et la faim sourde,

Le cœur chaud, saignant

Sous l’écorce gelée,

Ils restent là Place de la Constitution,

La fierté accablée au front,

Les poings fermés,

L’avenir éteint,

Le souvenir planté dans les étoiles.

 

© Tous droits réservés – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 

Publicités

5 réponses à “L’autre Hélène

  1. Parfois à la fin de tous ces petits clics mis bout à bout une lumière… Vos blablas, Emma, donnent de l’echo à mes propres émotions. J’aime et partage le profond humanisme de vos sensibilités. Votre mise en mots les habille d’un bel éclat.
    Seulement vous le dire, simplement, plutôt qu’anonymement s’en régaler.
    Belle continuation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s