Quand les maçons construisaient des maisons

Il fut un temps, qui est désormais révolu et lointain, où pour trouver un emploi il fallait avoir un savoir-faire. Le maçon devait être capable de maçonner, l’administratif d’administrer, le vendeur de vendre, le soignant de soigner, l’enseignant d’enseigner.

Puis vint le temps où le candidat idéal se devait d’être motivé, dynamique et rigoureux. Les postulants à l’emploi se faisant de plus en plus nombreux on posa comme principe que les maçons qui se présentaient lors d’un entretien d’embauche savaient maçonner, que les administratifs savaient administrer, les vendeurs vendre et ainsi de suite. Aussi fallait-il déterminer d’autres critères de sélection. Et ce fut le fameux triptyque : motivé, dynamique et rigoureux. Naquirent ainsi les tests psychotechniques et autres entretiens à rallonge pour sonder la personnalité du candidat salarié. Le but inavoué de cette plongée dans la vie psychique des individus étant surtout de savoir lequel était le plus docile, le plus susceptible d’être converti à la politique maison de l’entreprise et le plus capable d’écraser concurrences et voisins indésirables pour faire gagner la main qui le nourrissait.

Mais depuis trente ans, les temps ne cessent de changer, et les changements de s’accélérer. Ainsi le triptyque devint-il vite obsolète. Aux yeux des recruteurs il manquait désormais cruellement d’originalité. Oui, parce qu’il faut que vous sachiez que dans cette nouvelle société il ne suffit plus de posséder des savoir-faire pour travailler. Il ne suffit pas non plus de mettre en avant une personnalité.  Tout ceci est dépassé ! Aujourd’hui il faut être original. Mais attention qui dit original ne dit pas anticonformiste. Non, surtout pas. Il faut suivre la ligne, ne pas dévier d’un centimètre. Il faut être innovant mais pas révolutionnaire. Il faut savoir faire preuve d’initiative mais rester à sa place. Il faut avoir du caractère mais se coucher devant l’autorité. Bref, il faut être totalement schizophrène !

Je comprends mieux maintenant cette information lue ce matin dans la presse. Selon un récent rapport de l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique) un travailleur sur cinq souffre de troubles mentaux tels que l’angoisse ou la dépression. Evidemment, passer ses journées à être tout et son contraire c’est psychiquement épuisant.

Droits d’auteur enregistrés, CopyrightDepot.com sous le numéro 00050762

http://www.copyrightdepot.com/cd30/00050762.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s