Signe extérieur de richesse

Il arriva dans la station avec son bolide, pressé, stressé, l’air irrité.  Oui, il devait être de ces hommes qui portent leur fierté seulement quand elle est agacée. J’ignore combien de chevaux rugissaient sous le capot,  mais le petit écusson clinquant à l’arrière et à l’avant du véhicule, valait à lui seul signe extérieur de richesse.

Il descendit pour faire le plein du monstre. Avec son costume noir et ses chaussures soigneusement cirées, il semblait tout droit sorti des vapeurs d’un pressing. J’étais à côté de lui remplissant le réservoir de cette amas de taule et de plastique qui me transporte depuis 5 ans d’un point A à un point B.  Il m’amusait l’homme dans son habit de cadre, plus tout à fait jeune mais dynamique à n’en pas douter. Il regardait sa montre (une Rolex peut-être, pensais-je un sourire  au coin de lèvres). Le client le précédant n’était pas encore passé en caisse. Aussi, l’homme aux affaires sérieuses ne pouvait-il pas remplir son réservoir du liquide précieux. Il trépignait, s’impatientait, soufflait, pestait dans sa colère silencieuse. Un rendez-vous peut-être l’attendait. Un rendez-vous évidemment de la plus haute importance. Ces hommes sérieux n’ont que des rendez-vous importants. Leurs activités sont importantes. Leur temps est important. Leur vie n’est qu’une succession de moments tous plus importants les uns que les autres.  Il jeta un œil vers moi, un œil de jais teinté de jalousie parce que mon réservoir se remplissait tandis que le sien restait désespérément vide, et de tristesse, parce qu’il sentait bien que sa jalousie était grotesque. Finalement la pompe à essence se mit à couler de son côté. Un sourire de soulagement se dessina sur sa figure froide et figée.

Alors que je m’apprêtais à refermer le bouchon de mon réservoir, je m’aperçus qu’il était en train d’en faire autant. Déjà ? Mais le plein de ce veau vrombissant devait bien nécessiter au moins 60 litres de carburant ! Je levai les yeux vers l’écran qui affiche le prix de la transaction et avec une surprise amusée y  lus : 24,30 Euros.

Finalement sa montre n’était peut-être qu’une simple babiole au bracelet en faux cuir achetée pour quelques euros sur un marché.

© Tous droits réservés – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s