Farandole de délices

(A un homme d’art)

Je le regarde s’agiter. Ses mains semblent battre en tous sens. Et pourtant ! Chaque geste est pensé, réfléchi, accompli avec la précision d’un orfèvre. Car c’est bien ce qu’il est. De ses doigts il cisèle, il dessine, il modèle la création qui prend forme sous mes yeux. Je reste là, bouche bée et la langue curieuse. Les parfums se mêlent maintenant à la danse des couleurs. Une odeur chaude accompagne un chapelet de délices sucrés. Je salive. Je suis à un croc de mordre, à une gorgée d’avaler. Il ne dit pas à un mot et me regarde d’un œil amusé. Il sait qu’il a le pouvoir à cet instant précis, que je n’attends plus qu’un mot, qu’un geste, qu’une autorisation de sa part. Il me fait languir, prend tout son temps, assemble, mélange, accommode, assaisonne…

Et finalement c’est avec un sourire espiègle qu’il me lance fièrement : «à table ! ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s