Embrasse-moi

Je suis sortie, il y a quelques heures, d’un sommeil heureux.

L’odeur chaude et mouillée du songe de la nuit

Est encore accrochée à ma peau. Je souris.

Je peux presque te sentir. Je frémis.

L’empreinte de ton corps a marqué le lit et les draps.

Je ferme les yeux un instant.

Ah ! Délice envoutant !

 

© Tous droits réservés – Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 

Le baiser de Gustav Klimt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s